Les chats peuvent souffrir de douleurs tout aussi intenses que nous, les humains. Le problème est simplement que nos animaux domestiques nous le cachent souvent. En l’absence de traitement, la douleur chronique peut rapidement se développer. Il est donc important de prêter attention aux changements de comportement de votre chat afin de commencer très tôt le traitement adéquat de la douleur.

Qu’est-ce qui provoque la douleur chez mon chat ?

La douleur (également appelée algésie) est une perception sensorielle complexe. Elle est déclenchée par des stimuli externes et internes et apparaît d’abord dans le cerveau du chat :

Le système nerveux périphérique est constitué de nerfs individuels et de terminaisons nerveuses (récepteurs). Ces derniers sont également appelés récepteurs de la douleur (nocicepteurs). Ils sont répartis dans tous les organes sensibles à la douleur, comme la peau ou le tractus gastro-intestinal. Qu’un stimulus agisse de l’extérieur ou de l’intérieur, les récepteurs de la douleur respectifs sont stimulés au-delà d’un certain seuil. Par exemple, les stimuli externes peuvent être des blessures mécaniques. En revanche, les inflammations ou d’autres maladies sous-jacentes peuvent stimuler les récepteurs internes de la douleur.

Les fibres de la douleur transmettent alors ce stimulus au système nerveux central, c’est-à-dire à la moelle épinière et au cerveau. La douleur est alors perçue pour la première fois dans le cortex cérébral.

La mémoire de la douleur :

Si un chat souffre constamment ou de manière répétée d’une douleur intense, cela peut modifier la structure et le fonctionnement de son cerveau, car les structures nerveuses spécialisées dans la douleur réagissent progressivement de manière plus intensive. Une mémoire de la douleur apparaît. Le système nerveux réagit alors beaucoup plus fortement à un stimulus qui, auparavant, ne provoquait qu’une douleur légère.

Les types de douleur :

Tous les types de douleur ne sont pas les mêmes, c’est pourquoi il existe des catégories très différentes en médecine humaine et animale. Outre la localisation de la douleur et son type, le moment où elle survient est très important pour choisir le bon traitement :

1/ La douleur aiguë apparaît en quelques secondes comme un signal d’alarme à des stimuli soudains. Si la cause est traitée, ce type de douleur disparaît après quelques heures ou jours. Par exemple, si un chat est fortement mordu par un autre chat au cours d’un combat.

2/ En revanche, la douleur chronique persiste pendant plus de six mois ou se répète sur une longue période. Le traitement est souvent compliqué par le fait que la douleur apparaît indépendamment des maladies sous-jacentes et qu’elle a perdu son effet de signal. Par exemple : les maladies articulaires comme l’arthrose (usure des articulations).

Quel est l’impact de la douleur sur les chats ?

Si votre chat souffre d’une douleur aiguë, il le montre généralement en faisant du bruit. Votre chat boite-t-il soudainement ? Ses oreilles sont en éveil et il tire la queue vers l’intérieur ? Ce sont également des signes évidents de douleur soudaine.

En revanche, il est plus difficile de reconnaître une douleur chronique chez les chats, car contrairement aux chiens, ils cachent leur souffrance plus longtemps afin de ne pas montrer de faiblesse face à des chats ennemis ou d’autres animaux. Il est donc très important pour les propriétaires de chats de prêter attention aux changements de comportement suivants :

  • État d’anxiété
  • Agressivité sévère
  • Augmentation du repli sur soi
  • Réduction de l’appétit
  • Sensibilité au toucher
  • Signes d’épuisement comme la fatigue et le refus de faire de l’exercice
Préc1 of 2

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here