Home Blog

Perte d’appétit chez les chats

0

Dans le jargon médical spécialisé, la perte d’appétit est également appelée anorexie ou inappétence. Il s’agit d’une diminution pathologique de la prise alimentaire, qui peut être déclenchée par différentes causes. Ce terme doit toutefois être différencié de ce que l’on appelle la pseudo-anorexie. Cette affection décrit une sensation de faim avec une prise alimentaire simultanément perturbée (par exemple en raison de blessures à la mâchoire ou de difficultés à avaler).

Afin de pouvoir comprendre comment une perte d’appétit peut survenir chez les chats, il est utile d’examiner de plus près la physiologie féline :

La sensation de faim est principalement contrôlée par le centre de la faim situé dans le cerveau. Il reçoit des informations importantes, comme l’état d’expansion du tractus gastro-intestinal, des récepteurs de la faim qui s’y trouvent. Si l’estomac est extrêmement plein, les récepteurs d’expansion sont activés et envoient au cerveau le signal qu’il n’est plus nécessaire de consommer de la nourriture. À l’inverse, la sensation de faim se manifeste lorsque l’estomac est vide et que les récepteurs de dilatation ne sont pas activés. Outre cette voie de signalisation, la sensation de faim est également activée par d’autres facteurs tels que les hormones ou l’état de santé, par exemple par les réactions de phase aiguë du chat. Il s’agit d’une réaction importante du système immunitaire par laquelle l’organisme réagit aux maladies par une inflammation aiguë, destinée à favoriser la cicatrisation des plaies, par exemple.

Causes de la perte d’appétit chez les chats :

Outre les causes pathologiques, il existe dans la plupart des cas une aversion tout à fait normale et inoffensive pour une nourriture pour chats en raison de son goût. Néanmoins, de nombreuses maladies différentes peuvent également être à l’origine d’une perte d’appétit chez le chat, c’est pourquoi il est avantageux de les diviser en causes primaires et secondaires. Alors que les causes primaires influencent le centre de la faim dans le cerveau, les causes secondaires décrivent l’influence en dehors du cerveau, par exemple dans les organes viscéraux ou la circulation sanguine.

Les causes primaires :


Le centre de la faim dans le cerveau réagit de manière sensible à des facteurs psychologiques tels que le stress ou l’anxiété. Même de petits changements dans le foyer, comme l’arrivée d’un nouvel animal ou le décès d’un membre de la famille, peuvent amener votre chat à manger moins ou pas du tout.

Un autre facteur est la perception de la douleur. En particulier après une opération ou une blessure, les chats ont souvent moins d’appétit.

Une autre influence négative peut être une perturbation de la fonction nerveuse des sens du goût et de l’odorat.

Causes secondaires :

En général, toutes les maladies sous-jacentes peuvent entraîner une anorexie chez le chat, notamment les exemples suivants :

-Inflammations : par exemple, inflammation de l’estomac (gastrite) ou de l’intestin (entérite).

-En raison d’un sens de l’odorat limité, les rhumes peuvent amener les chats à refuser la nourriture.

-Maladies infectieuses : par exemple, le virus de l’immunodéficience féline (FIV).

-Les maladies tumorales

-Troubles métaboliques : par exemple, maladies rénales chroniques.

-Intoxication

-Médicaments

Symptômes :

La perte d’appétit n’étant pas une maladie en soi, il ne s’agit que d’un seul symptôme. Néanmoins, elle peut entraîner des symptômes secondaires en fonction de la maladie primaire et d’autres conséquences peuvent survenir en raison du manque de nourriture et de la carence en nutriments.

Symptômes généraux : fatigue et fragilité
Affaiblissement du système immunitaire : les bactéries et autres agents pathogènes peuvent se multiplier plus fortement et, par exemple, traverser la barrière hémato-encéphalique. Cela augmente le risque de souffrir de maladies infectieuses.
Perturbation des organes : diminution du muscle cardiaque (atrophie), lésions rénales allant jusqu’à l’insuffisance totale des organes.

Diagnostic :

Si votre chat a une baisse d’appétit, il doit être examiné en détail par un vétérinaire. La liste des causes étant très longue, il faut procéder à un diagnostic d’exclusion, qui peut être très complet selon la cause.

Afin de réduire légèrement les diagnostics différentiels, le vétérinaire demandera, lors de l’entretien avec le propriétaire (antécédents médicaux), des informations importantes sur la durée, le moment de l’événement et l’apparition d’autres symptômes. Outre le statut vaccinal et les changements récents dans l’environnement du chat (par exemple, une nouvelle arrivée ou un changement de nourriture), l’intérêt du chat pour sa nourriture est également une indication importante. Si le chat veut manger, son inappétence est très probablement due à un trouble masticatoire.

Après l’historique médical, il y a toujours un examen clinique général afin d’établir l’état de santé actuel du chat. Si la circulation du chat est trop faible pour permettre un examen complet, il faut d’abord l’équilibrer en lui administrant des liquides et des électrolytes.

Si la circulation du chat est stable, l’examen spécial peut commencer.

Tout d’abord, une inspection approfondie (adspection) de la tête et de la cavité buccale est importante. Une sédation ou une anesthésie sont peut-être nécessaires. Toutefois, une anesthésie pour un examen endoscopique est de toute façon nécessaire si l’on soupçonne que la cause est l’estomac ou l’œsophage.

Les procédures d’imagerie comme les rayons X ou les ultrasons ainsi que les analyses de sang sont également utiles pour un diagnostic plus approfondi.

Traitement :

L’inappétence est traitée par un traitement spécial (élimination de la cause) et symptomatique également. Les mesures thérapeutiques suivantes peuvent également être nécessaires en cas d’inappétence :

En cas de maladies infectieuses : éventuellement des antibiotiques, des agents virostatiques, des antimycosiques.

Anti-inflammatoires

Hypoglycémie sévère : substitution en glucose (par exemple par perfusion).

Gavage : par exemple par sonde nasale, par voie parentérale dans la veine ou par voie orale avec une seringue sans aiguille.

Médicaments pour prévenir les vomissements : antiémétiques.

Stimulation médicale de l’appétit : p. ex. Diazepam

En cas de troubles de l’odorat ou du goût : donner des aliments au goût prononcé (par exemple, du thon).

Quel est le pronostic ?

Le pronostic d’une perte d’appétit chez le chat varie fortement en fonction de la cause. Si les infections légères peuvent généralement être combattues au bout de quelques jours, une intoxication aiguë ou une concentration trop faible de sucre dans le sang peuvent se révéler moins bonnes. Un diagnostic précoce est important pour permettre un traitement efficace.

Toilettage des chats : comment favoriser le soin de la fourrure de votre chat

0
Toilettage des chats : comment favoriser le soin de la fourrure de votre chat 

chaton  chatons chats chatonne un petit chat chatonne un petit chaton paruvendu chaton petit chat chat calin chaton calin maison chaton
nourriture chat persan

alimentation chat persan

josera chat

premium croquette chat

equilibre et instinct chat


ultima poulet

De nombreux chats apprécient le toilettage, qui renforce également la relation entre les humains et les animaux.

Un pelage épais et brillant est le signe que le chat est en bonne santé physique et mentale. Les chats se chargent en grande partie eux-mêmes de leur toilettage. Toutefois, vous pouvez aider votre ami félin en le brossant régulièrement. Une alimentation équilibrée garantit également un pelage sain.

Fourrure de chat : 25 000 poils par centimètre carré

La couleur et la texture du pelage d’un chat diffèrent selon la race. En principe, leur fourrure se compose d’un poil de couverture et d’un sous-poil, mais certaines races de chats ne possèdent qu’une seule couche.

Le poil de couverture détermine la couleur et les marques du chat. Il est constitué de poils longs, que le chat peut hérisser, ou de poils de garde légèrement plus courts. Le sous-poil désigne la couche isolante de poils fins et courts située directement au-dessus de la peau.

Avec environ 25 000 poils par centimètre carré, le pelage d’un chat normal est extrêmement épais en termes de densité de poils. En comparaison, les chiens ont une densité de poils de 1 000 à 9 000 poils par centimètre carré. En revanche, les humains n’ont qu’environ 175 à 350 cheveux par centimètre carré sur la tête. Il n’est donc pas surprenant que votre maison soit souvent pleine de poils de chat.

Les chats perdent une énorme quantité de poils pendant les périodes de mue au printemps et en automne. Au printemps, l’épais pelage d’hiver est remplacé par un pelage d’été plus léger. En automne, le pelage d’été disparaît et le chat laisse pousser un pelage d’hiver.

Le brossage favorise le toilettage du chat

Même si les chats se chargent normalement de leur propre toilettage, vous pouvez les aider en les brossant régulièrement, surtout si vous avez un chat d’intérieur. Avec les chats d’extérieur, le vent souffle sur leur fourrure et les poils peuvent même se prendre dans les buissons lorsqu’ils s’y promènent. Les chats d’intérieur n’ont pas ces possibilités.

Le brossage permet de garder le pelage soyeux et brillant, favorise la circulation sanguine vers la peau et est bénéfique pour la relation entre les chats et les humains. De nombreux chats aiment être caressés avec la brosse. En tant que propriétaire, vous bénéficiez également du toilettage des chats : chaque poil de chat qui se prend dans la brosse ne peut pas finir sur le canapé, sous le lit ou sur votre élégant pantalon noir.

Aspects sanitaires
L’aide au toilettage est également importante car les chats avalent beaucoup de poils lorsqu’ils se nettoient. Ceux-ci peuvent s’accumuler dans l’estomac et former des boules de poils (bézoards).

Pour se débarrasser d’une boule de poils, le chat doit la régurgiter et la recracher. Ce n’est pas particulièrement agréable, ni pour le chat ni pour son propriétaire. Un brossage régulier aide les chats à réduire la quantité de boules de poils dans leur tube digestif.

Le brossage une fois par jour est obligatoire pour les races à poils longs comme les chats persans. Sinon, leur pelage risque de s’emmêler. Dans les cas particulièrement tenaces, les ciseaux sont le seul remède. Il arrive même que les poils emmêlés doivent être enlevés par le vétérinaire

Toilettage des chats : Les habituer au brossage

Malheureusement, tous les chats n’apprécient pas l’aide au toilettage et s’enfuient immédiatement à la vue d’un peigne et d’une brosse. D’autres utilisent leurs griffes et leurs dents pour se défendre de cette procédure mal aimée. Ils mordent la brosse ou même votre main si vous êtes malchanceux.

Dans de tels cas, la patience est le seul remède.

Pour que votre chat s’habitue à la brosse à toiletter, laissez-la traîner pendant quelques jours au début, afin qu’il puisse renifler cet instrument inconnu et s’y habituer.

Attendez le moment opportun pour donner les premiers coups de brosse. Si votre chat se sent somnolent ou se nettoie tout seul, le moment est venu.

Caressez d’abord votre chat avec votre main, puis – plutôt prudemment pour commencer – avec la brosse, puis continuez avec votre main. Alternez toujours entre votre main et la brosse tant que votre chat supporte le traitement. Ne forcez rien. Si votre chat ne veut pas continuer, laissez-le tranquille et continuez un autre jour.

Ne jamais brosser contre le grain

Ne caressez ou ne brossez jamais votre chat à contre-courant, car il ne le supporterait pas. Au début, limitez vous aux endroits préférés de votre chat : par exemple, si votre chat aime particulièrement que vous lui grattiez le menton, commencez par le brosser à cet endroit. Vous pouvez progressivement étendre le rayon à d’autres parties du corps.

Il est important de rester calme et patient – et une ou deux friandises peuvent également contribuer à rendre le toilettage attrayant pour votre chat.

Test de différentes brosses pour le toilettage des chats

Si votre chat ne veut pas du tout être brossé, cela peut être dû au mauvais outil. En général, les peignes et les brosses ne doivent pas être trop pointus afin de ne pas endommager la peau tendre située sous la fourrure. Les dents ne doivent pas être trop proches les unes des autres afin de ne pas tordre le poil. Pour les chats sensibles, des brosses en poils naturels doux ou des brosses de massage en caoutchouc conviennent.

Tous les instruments ne conviennent pas à toutes les races : avec son pelage épais et duveteux, un chat British Shorthair a besoin de brosses différentes de celles d’un chat siamois à poils courts.

Une fourrure attrayante grâce à une alimentation équilibrée :

Une alimentation équilibrée est également importante pour une peau saine et un beau pelage. Elle doit être particulièrement riche en protéines, car le poil est principalement constitué de kératine, une protéine. Des compléments alimentaires comme l’huile de saumon peuvent également renforcer le système immunitaire et favoriser un pelage sain.

Des aliments spéciaux et des pâtes peuvent aider à excréter par les intestins les poils de chat avalés lors du nettoyage, ce qui réduit le risque de boules de poils dans l’estomac.

Si cela se produit, les chats mangent de l’herbe. Cela les aide à éliminer les boules de poils de l’estomac. Ainsi, un pot d’herbe à chat devrait toujours être à portée de main pour les chats d’intérieur.

un grand merci , team amoureux des chats et chaton ❤️

Prenez soin de vos chats

Perte de poils chez le chat

0

 Perte de poils chez le chat

Perte de poils chez le chat chaton  chatons chats chatonne un petit chat chatonne un petit chaton paruvendu chaton petit chat chat calin chaton calin maison chaton nourriture chat persan  alimentation chat persan  josera chat  premium croquette chat  equilibre et instinct chat   ultima poulet   ultima saumon  croquettes equilibre et instinct  ultima systeme urinaire  ultima appétit difficile  ultima sterilisé

La perte de poils chez le chat peut être physiologique, en raison de la mue saisonnière, ou peut également être pathologique. Les parasites, les troubles hormonaux ou les troubles héréditaires de la formation du poil ne sont que quelques exemples des causes de la perte de poils chez le chat :


Comment se manifeste la perte de poils chez le chat ?
La perte de poils n’est pas une maladie à part entière, mais le signe d’une maladie. Ainsi, pour une meilleure vue d’ensemble, l’alopécie est divisée en perte de poils véritable (due à des causes non liées aux démangeaisons) et perte de poils apparente (due aux démangeaisons et au grattage) :
 1. Causes non liées aux démangeaisons :
Troubles hormonaux : la formation des cheveux se déroule en trois phases différentes, qui sont contrôlées par diverses hormones de croissance. Celles-ci sont entre autres influencées par les hormones des glandes surrénales ou de la glande thyroïde, c’est pourquoi les maladies liées à ces organes peuvent également entraîner une perte de poils. Chez les chats, l’hyperthyroïdie est particulièrement souvent observée comme cause de la perte de poils.
Les maladies héréditaires, qui entraînent des problèmes fonctionnels ou structurels au niveau des racines des poils (par exemple, la dysplasie folliculaire).
Infections cutanées dues à des bactéries (par exemple, staphylocoques ou streptocoques) ainsi qu’à des champignons (par exemple, Malassezia ou dermatophytes).
Événements tumoraux
Stress
2. Causes liées aux démangeaisons :
Les ectoparasites comme les puces, les acariens d’oreille et les acariens du follicule pileux.
Réactions allergiques (dues, par exemple, au pollen, aux acariens de la poussière de maison ou à la litière parfumée pour chats)
Les infections bactériennes et fongiques peuvent également entraîner une perte de poils chez les chats en raison des démangeaisons.
Quels sont les symptômes qui accompagnent la perte de poils ?
Les chats peuvent présenter une perte de poils sur tout le corps ou sur certaines parties de celui-ci. La forme, l’étendue, l’occurrence temporelle (aiguë ou chronique) et la symétrie varient également en fonction de la cause. Il n’est pas rare que les chats affectés souffrent également d’autres symptômes, en fonction de la maladie sous-jacente :
La perte de poils causée par des démangeaisons est généralement due au grattage et au léchage accru des zones de la peau affectées.
Les troubles hormonaux comme l’hyperthyroïdie chez le chat induisent souvent une perte de poids malgré une consommation accrue de nourriture. Des problèmes gastro-intestinaux ou une augmentation du niveau d’activité sont souvent observés.
Les infections bactériennes peuvent s’accompagner d’une sécrétion purulente de la plaie et, dans les cas graves, peuvent conduire à une septicémie mortelle. Au cours de l’événement, les chats présentent un état général sévèrement diminué et une forte fièvre.
Quelles sont les mesures diagnostiques possibles ?
En raison des nombreuses causes de la perte de poils chez le chat, il est conseillé de prendre conseil auprès d’un vétérinaire. Lors de l’entretien avec le propriétaire, les informations sur la prévention des parasites jusqu’à présent ou les méthodes d’alimentation et les méthodes peuvent donner des indications importantes. Il faut également poser des questions sur les changements soudains de caractère ou l’apparition d’autres symptômes (par exemple, diarrhée, vomissements, fatigue).
Après que le vétérinaire a déterminé l’état de santé actuel lors d’un examen clinique général, il peut procéder à une inspection approfondie (adspection) des zones cutanées touchées. Si une sécrétion purulente est visible sur la peau, cela peut être le signe d’une infection bactérienne de la peau (pyodermie). Si les poils sont simplement arrachés, la perte de cheveux causée par les démangeaisons est plus fortement suspectée.
Malheureusement, les signes extérieurs n’indiquent pas toujours la cause de l’affection, c’est pourquoi, dans certains cas, il faut plus de temps pour obtenir un diagnostic sûr. Les mesures diagnostiques suivantes peuvent aider à cet égard :
Un test sanguin peut permettre de trouver des signes d’inflammation, de réactions allergiques et d’infestation parasitaire ou de maladies affectant différents organes (par exemple le foie).
Un test cutané (test intradermique) ou un test d’anticorps (test in-vitro) peut également être effectué pour clarifier les réactions allergiques. Les régimes d’élimination aident également à diagnostiquer les allergies alimentaires.
Les troubles hormonaux peuvent être identifiés grâce à des tests hormonaux spéciaux.
Un trichogramme peut être utilisé pour déterminer le cycle pilaire. Les poils individuels sont observés au microscope, puis examinés en fonction de leurs caractéristiques.
Les couches cutanées environnantes peuvent être examinées par une biopsie des cellules inflammatoires, des bactéries et des parasites.
Comment traite-t-on la perte de poils ?
Pour lutter contre la perte de poils chez le chat, un traitement ciblé de la cause est nécessaire :
Les infections bactériennes guérissent généralement en quelques jours après un nettoyage régulier de la plaie. Dans certains cas, les évolutions plus sévères nécessitent également des antibiotiques sous forme de pommades et/ou de comprimés après un test de résistance.
Une infestation parasitaire peut être traitée par des médicaments.
Dans certains cas, la perte de poils due à une allergie nécessite des préparations à base de cortisone. L’élimination de l’antigène de l’environnement du chat contribue également à la disparition des symptômes.
Les troubles hormonaux peuvent être traités par des médicaments ou par la chirurgie, selon la cause en question. Par exemple, l’hyperthyroïdie peut disparaître avec la radiothérapie.
Les tumeurs nécessitent une radiothérapie ou une chimiothérapie en fonction du type de cellules. Les interventions chirurgicales peuvent également être curatives.
Quel est le pronostic ?

La perte de poils en elle-même n’est pas un gros problème pour la plupart des chats. Néanmoins, des maladies graves peuvent être à l’origine des symptômes. Le pronostic dépend donc largement de l’origine et du traitement. Cependant, les zones de peau sans poils disparaissent généralement rapidement si la maladie sous-jacente peut être traitée avec succès.
Peut-on prévenir la perte de poils chez le chat ?
Certaines causes d’apparition de la perte de poils chez le chat peuvent être contrées à un stade précoce. En ce sens, on peut utiliser des colliers spéciaux ou des spot-ons pour la prévention des parasites, qui s’attaquent aux acariens, aux puces et aux tiques à l’aide de pyréthroïdes. Une alimentation équilibrée et de bonnes conditions de logement peuvent également permettre de lutter contre les maladies sous-jacentes.

Les éléments à prendre en compte avant d’acheter un chat

0
Les éléments à prendre en compte avant d'acheter un chat chaton  chatons chats chatonneun petit chat chatonne un petit chaton paruvendu chaton petit chat chat calin chaton calin maison chaton nourriture chat persan  alimentation chat persan  josera chat  premium croquette chat  equilibre et instinct chat   ultima poulet   ultima saumon  croquettes equilibre et instinct  ultima systeme urinaire  ultima appétit difficile  ultima sterilisé

Les éléments à prendre en compte avant d’acheter un chat :

Si vous vous demandez si vous devriez avoir un chat, vous devez savoir ce que cela implique avant de passer du statut de fan de chats à celui de propriétaire.

Pourquoi devrais-je avoir un animal de compagnie ?

Les chats sont idéaux si vous avez une vie bien remplie et peu de temps pour vous occuper d’un animal de compagnie, car ce sont des animaux extrêmement indépendants qui font généralement leurs propres affaires.
Un chat bien socialisé peut être un compagnon adorable, et il est largement prouvé que le fait d’avoir un chat à caresser ou à asseoir sur vos genoux peut soulager le stress et contribuer à réduire la pression artérielle

Ce que vous devez savoir si vous possédez un chat pour la première fois : 

Avoir un chat peut vous procurer un grand plaisir, mais vous ne pouvez pas déterminer avant qu’il ne soit sous votre garde à quel point il sera sociable” Vous pouvez l’encourager à vouloir passer du temps avec vous en lui donnant beaucoup de stimulation et d’interaction, mais certains chats sont câlins et d’autres n’aiment l’interaction que dans leurs propres conditions. Donc, si vous comptez sur un compagnon permanent et câlin, vous devriez peut-être y repenser.
Si vous accueillez un chat, en particulier un chat âgé, l’association ou l’organisation qui vous accueille aura normalement une bonne idée de son tempérament et de la possibilité qu’il soit un compagnon approprié pour vous.

Soins pour les chats :

Les chats sont relativement simples et moins chers à soigner que les chiens. Ils préfèrent plusieurs petits repas dans la journée. Il existe des mangeoires à minuterie ou des jouets à activité alimentaire, mais vous devez être prêt à nettoyer son bac à litière s’il n’a pas accès à un espace extérieur.
Les chats sont généralement des animaux très propres, qui se toilettent fréquemment tout au long de la journée, mais il est inévitable que des poils de chat finissent par se retrouver sur vos meubles et vos vêtements”.
Ils aiment être maîtres de leur vie et sortent de leur chatière quand bon leur semble. Prévoyez également le coût des vaccins annuels, des vermifuges et des traitements anti-puces de routine, ainsi que les autres frais vétérinaires ou l’assurance pour animaux.

Conseils pour les nouveaux propriétaires de chats :

-Veillez à ce que les rencontres avec les autres animaux de la maison soient calmes, contrôlées et positives.
-Prévoyez de nombreux bacs à litière – les chats en préfèrent généralement plusieurs.
-Les chats sont des animaux qui font leurs besoins. Prévoyez donc des lits adaptés dans des endroits calmes, loin de l’agitation de la vie familiale.
-Si votre chat est nerveux ou anxieux, essayez d’utiliser un diffuseur de phéromones – une version artificielle de la substance que laisse un chat lorsqu’il frotte sa joue sur votre jambe ou sur un meuble – pour l’aider à se détendre.
-Si votre chat n’est pas naturellement curieux d’utiliser une chatière, essayez de l’ouvrir avec du ruban adhésif et de placer des friandises de l’autre côté pour l’inciter à sortir.

Pourquoi nous aimons les chats – Théorie des systèmes familiaux

0

Pourquoi nous aimons les chats – Théorie des systèmes familiaux

Pourquoi nous aimons les chats - Théorie des systèmes familiaux chaton  chatons chats chatonneun petit chat chatonne un petit chaton paruvendu chaton petit chat chat calin chaton calin maison chaton nourriture chat persan  alimentation chat persan  josera chat  premium croquette chat  equilibre et instinct chat   ultima poulet   ultima saumon  croquettes equilibre et instinct  ultima systeme urinaire  ultima appétit difficile  ultima sterilisé

Pourquoi nous aimons les chats

 Cette théorie du comportement familial est basée sur plusieurs concepts clés sur la raison pour laquelle les gens se comportent comme ils le font dans les groupes, non pas dans des rôles mécaniques, mais sur la façon dont les gens dans les groupes se comportent émotionnellement. Cette théorie est conçue en termes de processus émotionnels et non en termes de hiérarchie ou de terminologie intellectuelle.

Cet article examine les raisons pour lesquelles la plupart des gens aiment les chats afin d’expliquer plusieurs des idées clés de la théorie des systèmes familiaux et sociaux de Murray Bowen.

Nous aimons irrationnellement les chats et ceux qui détestent les chats ne nous aiment pas irrationnellement. Pourquoi tous ces sentiments à l’égard des chats ? Révéler la vérité sur les systèmes émotionnels humains en introduisant des comportements émotionnels catastrophiques !

Le chat, n’importe quel chat, introduit dans le système émotionnel humain, va provoquer une réorganisation du système émotionnel humain. Non pas parce que le chat fait quelque chose, mais à cause de la façon dont le chat est émotionnel.

1. Les chats ont tendance à être émotionnellement différenciés

L’auto-différenciation est la lentille d’eau haute et le marqueur de la maturité de la théorie de Bowen. Les chats l’ont.

Ils savent ce qu’ils aiment, ils savent qui ils aiment, ils savent ce qu’ils vont faire et ce qu’ils ne vont pas faire, et ils refusent de s’entraîner. Ils n’ont aucun désir d’obtenir un consentement, mais de rechercher un soutien émotionnel (préliminaire) quand ils veulent et qui ils veulent.

La plupart des gens appellent cela indépendance ou sécession. C’est vraiment la position d’autodifférenciation à laquelle nous aspirons tous. Nous admirons les chats pour pouvoir nous éloigner et nous confronter les uns aux autres. Ce que nous admirons vraiment, c’est sa capacité à s’auto-différencier sans vergogne.

Ceux qui détestent les chats sont probablement mal à l’aise avec les autres qui refusent de partager la frénésie émotionnelle du système humain également.

2. Les chats n’acceptent pas l’anxiété des autres

Lorsqu’il y a un “drame” chez les humains, les chats fuient généralement ou s’éloignent de la bataille électorale écrasante et entrent en mode défensif pour s’échapper. Les chats refusent d’accepter l’anxiété des autres.

Ils peuvent choisir d’être près de vous lorsque vous êtes bouleversé, mais cela, comme nous le savons tous, est une coïncidence. Les chats prennent soin de leur propre inconfort émotionnel. Ils ne demandent pas d’aide. Ils se battent seuls et ne cherchent jamais à recruter un effet de “bande” ou de “groupe” comme le font les humains.

3. Les chats ont appris l’équilibre parfait entre convergence et distance.

Les chats ne se collent jamais de façon à ne pas pouvoir se passer de vous, mais jamais trop loin, ils ne vous cherchent pas après un certain temps d’absence.

Pas de chats.

Que vous soyez parti pendant un an ou une heure, il n’y a pas de différence. Vous interagirez avec les mêmes personnes selon des modèles prévisibles. Plus vous partez, moins vous réagirez à votre retour.

La plupart des humains respectent les limites d’un chat bien plus que les limites émotionnelles des autres humains !

4. Les chats sont éloignés mais connectés

Ils n'”abandonnent” pas le système. Ils font le leur, puis soudainement, ils viennent au système émotionnel avec pureté et désir d’être caressés selon leurs propres termes. Essayez de les convaincre et vous n’obtiendrez que mépris et manque d’attention. Essayez de les arrêter quand vous voulez des coups et vous devrez retirer le balai.

5. Les chats apprennent de ce comportement des parents

Alors que les chatons, ne montrent aucune différenciation de soi que lorsqu’ils les poussent pieusement sur la route pour obtenir une autre sucette de lait même si la nite peut mourir de faim.

Les chats l’apprennent de leurs parents. Le père se tient à côté de lui comme un protecteur dans les moments d’ordures et la mère porte les petits sans rien demander d’autre que le père.

Si un chaton se comporte bien, la mère ne menace pas le chat du retour ou de la punition du père : il ne se bat pas.

6. Les chats peuvent se sentir anxieux en période de changement, mais ils se débrouillent – ils font du triangle
Selon la théorie de Bowen, les humains forment toujours un triangle. Nous ne pouvons pas affronter les peurs courantes de la vie, alors nous cherchons quelqu’un qui partage notre anxiété. L’anxiété liée au produit, qu’il s’agisse d’une condition, d’une personne ou d’une pression, est toujours la troisième personne du triangle.

un grand merci , team amoureux des chats et chaton ❤️

Prenez soin de vos chats

et merci de partager l’article avec vos amis 

Avant d’avoir un nouveau chaton : conseils pour obtenir le meilleur chaton

0

Avant d’avoir un nouveau chaton : conseils pour obtenir le meilleur chaton

chaton  chatons chats chatonne un petit chat chatonne un petit chaton paruvendu chaton petit chat chat calin chaton calin maison chaton nourriture chat persan  alimentation chat persan  josera chat  premium croquette chat  equilibre et instinct chat   ultima poulet   ultima saumon  croquettes equilibre et instinct  ultima systeme urinaire  ultima appétit difficile  ultima sterilisé

 conseils pour obtenir le meilleur chaton

Avant d’avoir un nouveau chaton ou un nouveau chat, l’une des choses que l’on se demande est : Suis-je capable de bien m’occuper du chat et de lui offrir un foyer stable et sûr pour sa vie qui dure généralement de 15 à 20 ans ? De nombreuses statistiques montrent que jusqu’à 50 % de tous les chats changent de propriétaire au moins une fois dans leur vie. Il s’agit d’une statistique choquante et bouleversante.

Puis-je me permettre un chat ?

Le prix d’achat initial du chat (ou les frais d’adoption) n’est pas le coût le plus élevé, car il y aura de nombreux autres coûts tout au long de la vie du chat. Ces coûts comprennent la nourriture, les déchets, les ordures, les jouets, les bâtons rayés et/ou les arbres à chat, ainsi que les soins vétérinaires. Les soins vétérinaires (à l’exclusion des problèmes de santé catastrophiques) coûteront entre 100 et 300 dollars par an. Les soins préventifs et cohérents sont très importants pour la santé globale de tout chat. Si le propriétaire n’a pas les moyens de payer les soins vétérinaires, c’est probablement une bonne idée de ne pas prendre un chat. De plus, selon l’endroit où vit le propriétaire, il y aura des frais uniques de 70 à 500 $ pour obtenir un chat ou un testicule. Bien que le chat ne soit qu’un chat d’intérieur, il est recommandé qu’il ait tous les vaccins, y compris la rage (la vaccination contre la rage est légalement obligatoire dans de nombreuses villes et/ou conditions pour les chats et les chiens), et selon l’endroit où vous vivez, il peut y avoir d’autres médicaments fortement recommandés par le vétérinaire annuellement (comme un médicament préventif pour le ver du cœur). De nombreuses personnes pensent que le chat, parce qu’il est à l’intérieur, n’a pas besoin d’être vacciné contre la rage. Cependant, pensez-vous à ce qui arrivera à vous et/ou à votre chat si quelqu’un est mordu alors qu’il se trouve dans votre maison ? Tout d’abord, les autorités sont susceptibles de retirer le chat de votre maison et de le mettre en quarantaine pendant un certain temps (ce qui vous coûtera de prendre l’avion et de vous occuper de lui) ; si, par chance, le chat montre des signes de colère à l’extérieur, il sera détruit. Il est fortement recommandé au propriétaire potentiel d’examiner le vétérinaire pour les vaccins requis par la loi.

Quelle est la race du chat ou chaton ?

Tous les chats sont mignons et la plupart des gens tombent amoureux d’un chat ou d’une chatte à cause de son apparence (agent câlin). Certaines personnes préfèrent le chat à pedigree en raison de certaines propriétés de la souche, tandis que d’autres préfèrent un chat de race mixte. Si le chat veut un pedigree, il faut en tenir compte en ce qui concerne les caractéristiques de la souche de cette race. Par exemple : combien de temps faudra-t-il pour nettoyer le chat, combien de temps faudra-t-il tirer, dans quelle mesure la race est-elle joueuse ou active, et quelle sera la taille du chat ? Vous cherchez un chat qui correspond à des enfants jeunes ou âgés ? Avez-vous besoin d’un chat qui s’accorde avec votre chien ? Voulez-vous un chat calme que vous aimez embrasser et qui dort avec vous la nuit ? Ce ne sont là que quelques éléments à prendre en compte avant de ramener un chat à la maison.

Les animaleries 


L’éleveur responsable n’autorisera pas la vente de ses chats dans une animalerie ou dans un autre point de vente car il ne peut pas rencontrer l’acheteur en personne pour s’assurer qu’il est conscient de la responsabilité de s’en occuper. Les éducateurs les plus responsables appartiennent à des clubs de race et signent un code éthique pour les éleveurs qui leur interdit de vendre dans des points de vente (animaleries). Les chiots et les chats en vente dans les points de vente proviennent souvent d’exploitations commerciales, comme les usines de “chiots”. Certains magasins (par exemple Petco, etc.) proposent des chats à adopter par l’intermédiaire d’un refuge pour animaux de compagnie local, mais ne participent pas activement à la revente de chats et de chiens. Si vous avez obtenu un refuge pour animaux de compagnie par ce type de processus d’adoption, assurez-vous que le processus d’adoption est conforme au processus d’adoption normal du refuge.

un grand merci , team amoureux des chats et chaton ❤️

Prenez soin de vos chatons

et merci de partager l’article avec vos amis 

Savez-vous comment réduire au minimum la perte de poils de votre chat ou chaton ?

0

Savez-vous comment réduire au minimum la perte de poils de votre chat ou chaton ?

alimentation chat persan chaton  chatons chats chatonneun petit chat chatonne un petit chaton paruvendu chaton petit chat chat calin chaton calin maison chaton nourriture chat persan  josera chat premium croquette chat  equilibre et instinct chat ultima poulet

réduire au minimum la perte de poils de votre chat ou chaton


 L’excrétion est un événement naturel dans la vie de chaque chat et les propriétaires de chats doivent accepter ce fait. Dans les excréments, les chats renouvellent leur fourrure et la maintiennent en bon état.

Les chats sauvages perdent leurs poils deux fois par an – au printemps pour enlever le pelage d’hiver, et en automne pour préparer leur nouveau pelage pour l’hiver suivant. En revanche, les chats domestiques sont exposés au chauffage artificiel en hiver et à la climatisation en été. Par conséquent, leur corps est constamment confus et éliminé.
Lorsque les chats tombent, ils éliminent les poils morts de leur corps. Les poils morts doivent être éliminés car ils peuvent provoquer des irritations de la peau.

L’excrétion indique que le chat est en bonne santé ; les chats malades ne jettent pas. L’excrétion dépend du temps que le chat passe à l’extérieur. Elle est fortement influencée par la lumière du jour et peut être provoquée par un certain nombre d’heures passées en plein soleil. L’excrétion dépend également de la salle de bain, du nettoyage des chats et des activités auxquelles vous participez.
Les chats vivant à l’intérieur perdent du poil à tout moment de l’année. La quantité de poils détachés est inférieure à la quantité rejetée par les chats à l’extérieur en raison de la lumière artificielle et de la température de la maison.


Les chats d’extérieur perdent deux fois par an – au printemps et en automne. Normalement, ils ne perdent pas du tout de poils ou n’en perdent qu’une quantité limitée en hiver, car ils conservent leur fourrure pour les conditions de froid.

Les races qui ne lancent pas ou peu

Il existe deux types de races de chats qui perdent des traces de poils. L’un est un homard de Cornouailles qui a des poils courts et bouclés, et l’autre est un Devon Rex qui a un pelage similaire. Normalement, leur excrétion n’est pas perceptible, mais cela ne veut pas dire qu’ils ne lâchent pas.

La seule souche de chat non excréteur est le Sphynx. Cependant, ces chats ne sont pas du tout poilus. Certains décrivent le cerf ou le chamois comme un chat très rare et nécessitant des soins particuliers, mais c’est un choix idéal pour les personnes allergiques.

Traiter l’excrétion de votre chat

Vous pouvez contrôler l’excrétion de votre chat en le brossant et en le coiffant régulièrement. Un brossage quotidien élimine les poils détachés et hypocrites et maintient le poil du chat en bonne santé.

Commencez à nettoyer le chat lentement et cela ne durera pas longtemps. Au fur et à mesure que le chat apprend à se brosser, vous pouvez effectuer ces gestes sur une plus longue période. Elles permettent d’éliminer les poils morts du corps du chat et celui-ci a moins de chances d’être jeté à la maison.

Lorsque vous peignez le chat, faites-le soigneusement dans le sens de la pousse des poils, afin de pouvoir lisser le pelage et d’éliminer les connaissances ou les énergumènes dans la fourrure. Les chats à poils longs doivent d’abord être nettoyés à l’aide d’un peigne à dents larges, puis d’une pinte à dents douces.

La longueur du poil du chat est très importante pour un bon brossage. Les chats à poils courts, comme les siamois, les birmans et les cornisos, ont besoin d’un brossage. Les chats à poils courts et épais, comme les chats américains à poils courts, les chats britanniques à poils courts et les chats écossais à plis, doivent être nettoyés une fois par mois. Les chats au pelage long et fluide comme le chat poiré doivent être souvent peignés et doivent prendre un bain une fois par semaine ou une fois toutes les deux semaines.

Les avantages de la coiffure et du brossage sont innombrables :

Un brossage fréquent de votre chat élimine les poils morts et perdus du corps du chat et ne jettera pas grand chose :


Le brossage et la coiffure réduiront la présence de boules de poils, surtout chez les races à poil long.

La brosse et le peigne gardent la fourrure douce et ne permettent pas la formation de paquets.

Ces deux activités constituent une bonne forme d’interaction pour vous et le chat, et sont idéales pour le processus de création de liens.

Elles offrent l’occasion d’examiner les poils du chat pour détecter tous les problèmes possibles, notamment les parasites et les affections cutanées.

Vous pouvez également réduire les excrétions des chats en les nourrissant avec des aliments sains et de bonne qualité. Les aliments pour chats doivent être équilibrés et contenir tous les nutriments dont le chat a besoin pour avoir une peau et un pelage sains. En outre, vous pouvez utiliser certains produits qui s’appliquent aux poils des chats et qui peuvent réduire l’excrétion. Il existe également des animaleries spécialisées. Certaines vitamines produites à partir d’huiles de poisson peuvent également être utiles car elles apportent au chat des acides gras oméga-3 qui renforcent la fourrure. Il existe des sprays topiques utilisés par les propriétaires de chats pour modifier et réduire l’excrétion.

un grand merci , team amoureux des chats et chaton ❤️

Prenez soin de vos chats

et merci de partager l’article avec vos amis 

Chiens et chats comme animaux de compagnie – Quel animal vous convient le mieux ?

0

Chiens et chats comme animaux de compagnie – Quel animal vous convient le mieux ?

Chiens ou chats ? chaton  chatons chats chatonne un petit chat chatonne un petit chaton paruvendu chaton petit chat chat calin chaton calin maison chaton

Chiens ou chats ?

 Chien ou chat de compagnie, lequel me convient le mieux ? Découvrez les avantages et les inconvénients.

Chiens ou chats de compagnie, tous ces animaux de compagnie sont des options populaires parmi lesquelles vous pouvez choisir, mais quels animaux de compagnie sont bons pour vous ? Les chats et les chiens sont pratiquement des opposés polaires l’un de l’autre, depuis les caractères qu’ils portent, jusqu’aux comportements ostensiblement exposés, et si vous voulez déterminer ce qui convient à votre animal, nous devons en apprendre davantage sur ces animaux étonnants.

J’ai longtemps vécu avec des chiens et des chats, j’ai contribué à les élever dès leur plus jeune âge, puis jusqu’à l’âge adulte, et je comprends donc les avantages et les inconvénients du portage de chacun d’eux. Pour votre propre bien, j’inclus les avantages et les inconvénients de mon expérience personnelle, qui, nous l’espérons, vous permettront de répondre à la question : “Un chien ou un chat est-il le bon animal de compagnie pour moi ?”

Comportement – Dans quelle mesure ces deux-là sont-ils affectueux ?

Le pour du chien : Les chiens semblent toujours heureux, quelles que soient les circonstances. Si vous avez acheté un chiot à un jeune âge et que vous lui avez donné beaucoup d’amour en grandissant, l’attitude du chien devrait être amusante et affectueuse, et c’est exactement ce que les propriétaires veulent. Les chiens sont affectueux et loyaux, et il est tout simplement agréable de les côtoyer. En fait, je ne pense pas qu’il soit possible pour les chiens de ressentir autre chose que de la joie ! Bon, ils se sentent aussi coupables lorsqu’ils font quelque chose de mal, mais en plus, les chiens sont constamment pleins de positivité et c’est parfois assez contagieux. Imaginez une journée épuisante au travail, rentrer à la maison et vous lever sur le canapé, puis être accueilli par votre compagnon animalier heureux qui ne veut rien d’autre que votre joie. Comme c’est agréable !

Inconvénients pour les chiens : Cependant, les chiens peuvent parfois avoir besoin de beaucoup d’attention. Peut-être qu’après cette longue journée de travail, vous voulez rentrer à la maison et vous reposer sans être dérangé, mais le chien peut toujours essayer de vous étrangler pour vous avoir collé dans le dos. Les chiens ont également tendance à être jaloux des autres animaux de compagnie qui reçoivent une forme d’attention quelconque et peuvent se venger si vous ne leur fournissez pas la même quantité d’amour. J’ai jeté un coup d’œil aux positions non désirées en sachant que c’était mauvais, mais je l’ai fait quand même parce que j’étais en colère ou jaloux. Cependant, c’était un mauvais chien, tous les chiens n’ont pas un caractère innocent.

Le pour des chats : Contrairement aux chiens, les chats ont plus que de la passion ! Il est aussi plus indépendant et conservateur. Les chats auront toujours un penchant pour leurs maîtres, mais choisissent de n’apparaître que lorsqu’ils sont d’humeur. Un chat peut se réveiller après une courte pause, et penser automatiquement : “Eh bien, je veux attirer l’attention maintenant, et il va monter et commencer à vous frotter les jambes pendant le xerema. C’est là que vous savez que le chat est de bonne humeur, quand il ressemble à un moteur de voiture miniature.

Puis il y a d’autres moments où vous essayez les animaux de compagnie, et le chat sera comme, “Oui, peu importe, merci, je pense.” ou le chat est d’une humeur très paresseuse et refusera de répondre à tout ce que vous faites. Personne ne sait jamais comment le chat va réagir, son comportement est aléatoire. Vous devez “gagner” son respect et son intérêt, mais bon, rien ne va plus. De plus, les chats ne se laissent pas toujours déranger lorsqu’ils sont occupés.

Inconvénients pour les chats : Le problème avec l’attitude du chat est qu’elle est incohérente, ou arbitraire. Il y a des moments où vous voulez juste qu’un animal amical vienne s’allonger sur vos genoux ou à côté de vous, et les chats le feront certainement, mais pas quand vous le voulez. Ce que j’essaie d’exprimer ici, c’est que les chats ne sont pas loyaux ou prêts à s’installer aussi facilement que les chiens.

Voici un exemple : une fois que le chien a appris son nom, il répondra sans hésiter lorsque vous l’appellerez. Le chat, en revanche, même lorsque vous entendez l’appel, choisira de vous écouter ou de vous ignorer complètement. Le chat lèvera même la tête vers vous, admettant qu’il a entendu votre appel, puis fermera les yeux et se rendormira. C’est impoli ! Les chats vous écouteront de temps en temps, mais seulement s’ils sont d’humeur à le faire.

Guide essentiel pour comprendre le régime alimentaire de votre chat

0

Guide essentiel pour comprendre le régime alimentaire de votre chat

e régime alimentaire de votre chat nourriture chat persan  alimentation chat persan  josera chat  premium croquette chat  equilibre et instinct chat   ultima poulet   ultima saumon  croquettes equilibre et instinct  ultima systeme urinaire  ultima appétit difficile  ultima sterilisé

 Guide de base pour les régimes alimentaires des chats : ce que vous devez savoir

En observant nos chats endormis, confortablement lovés au bout du lit, il est difficile de rationaliser le fait que ces belles créatures élégantes qui sont devenues des compagnons et des confidents aimants au fil des ans sont en fait des machines à tuer maigres et moyennes lorsqu’il s’agit de leurs habitudes alimentaires.

La plupart des propriétaires de chats préfèrent fermer les yeux sur le fait qu’ils possèdent un tueur qualifié. Cependant, les caractéristiques impressionnantes d’un prédateur naturel sont difficiles à nier ;

Reconnaître l’évidence et la vérité absolue sur ces créatures uniques que nous partageons dans nos vies est essentiel pour comprendre tous les aspects de vos soins de santé. Alors pourquoi l’oublie-t-on souvent lorsqu’il s’agit de sujets plus fondamentaux : l’alimentation du chat !

Que vous donne votre chat ?

La directrice clinique de la clinique vétérinaire et médecin vétérinaire, Jenny Philip BVMS MRCVS, connaît l’importance de donner à son chat une alimentation naturelle équilibrée basée sur la science, qui lui apporte les nutriments dont il a besoin pour s’épanouir ; elle connaît de première main l’absence de certaines marques d’aliments pour chats préparés commercialement, d’un point de vue nutritionnel.

À l’heure actuelle, 70 % des propriétaires de chats au Royaume-Uni donnent à leur chat un régime alimentaire préparé dans le commerce, dont la moitié nourrit un mélange d’aliments humides et secs pour chats. Les 30 % restants donnent des restes de table, des régimes à base de viande crue ou laissent les chats manger des proies vivantes.

Les aliments crus et vivants pour chats provenant d’oiseaux de proie sont potentiellement biologiquement adaptés. Cependant, on sait que les régimes difficiles à préparer à la maison sont mal équilibrés et peuvent être longs et inconfortables pour la plupart. Fait inquiétant, une étude récente menée aux États-Unis a révélé que 84 % de ces régimes alimentaires faits maison sont déficients en plusieurs nutriments.

Cependant, certaines recettes d’aliments pour chats préparés commercialement sont tout aussi inadéquates ; elles peuvent être bien équilibrées sur le papier, mais il suffit de voir le dos d’un paquet de certains de ces aliments commerciaux pour chats pour mettre en évidence les lacunes.

Prenons par exemple les deux premiers marchés des grandes marques d’aliments secs pour chats. Les ingrédients analytiques (ce sont les ingrédients des aliments pour chats) indiquent 30-32% de protéines, 10% de matières grasses et 7,5-8,5% de cendres. Ce que le fabricant n’a pas besoin d’annoncer, c’est la teneur en glucides. La plupart de ces repas secs dépendent à plus de 40 % des glucides et de la base glucidique pour créer une structure de câble. Alors pourquoi la teneur élevée en glucides dans l’alimentation des chats est-elle inquiétante ?

Les chats sont-ils carnivores ou omnivores ?

Les chats n’ont pas besoin d’un régime alimentaire riche en glucides, en fait cela va à l’encontre de leur constitution biologique

Les chats sont biologiquement différents de nous. Ils sont classés parmi les carnivores obligatoires. Si vous êtes un “carnivore”, vous tirez votre énergie et vos nutriments d’un régime exclusivement ou principalement composé de tissus animaux. Si vous êtes un “carnivore lié”, vous ne vous appuyez que sur des tissus animaux et non carnivores. En l’absence de viande, vous pouvez choisir d’utiliser des sources non animales pour vos besoins nutritionnels. D’autre part, les humains sont classés comme totalement carnivores, car ils tirent leur énergie d’une variété de sources alimentaires, et les chiens sont controversés et peuvent être classés comme carnivores, carnivores ou rénivores.

Les chats ont besoin de protéines pour leur énergie, pas de glucides !

La source générale d’énergie pour toutes les cellules de toute créature est le glucose. Pour les humains et les chiens, le glucose est facilement disponible pour décomposer les glucides de notre alimentation. Cependant, pour Karen, son régime alimentaire à base de graisses et de protéines l’oblige à obtenir du glucose d’une manière différente. Ainsi, les chats disposent de moyens sophistiqués pour transformer les éléments constitutifs des protéines, les acides aminés, en une source de glucose. Ces voies sont présentes chez les humains et les chiens, mais font partie d’un ensemble de moyens de créer de l’énergie qui peuvent être modifiés en fonction du type de nourriture consommée. Chez le chat, même lorsqu’il ne consomme pas de protéines, les cellules de l’organisme ont toujours besoin d’une source d’acides aminés pour produire de l’énergie. En l’absence de protéines alimentaires, elles doivent commencer à utiliser les protéines existantes de l’organisme, la masse musculaire, pour maintenir une fonction cellulaire normale.

Équipement d’exercice pour chats

0

Équipement d’exercice pour chats

premium croquette chat  equilibre et instinct chat   ultima poulet   ultima saumon  croquettes equilibre et instinct  ultima systeme urinaire  ultima appétit difficile

 Ce n’est un secret pour personne que l’exercice est l’un des principaux ingrédients d’une vie longue et saine, et cela vaut également pour nos animaux de compagnie. Contrairement aux humains, les chats n’ont pas besoin de faire 20 minutes d’exercice 3 fois par semaine pour rester en bonne forme. Ils n’ont pas non plus besoin d’être promenés plusieurs fois par jour comme les chiens, mais ils doivent mener une vie active. C’est un défi non seulement pour nous, mais aussi pour nos chats de compagnie poilus qui se lèvent du canapé et se livrent à une sorte de physique du chat qui augmente le rythme cardiaque et fournit un bon entraînement.

Les chats d’extérieur font tout l’exercice dont ils ont besoin, ils explorent, chassent les feuilles, les oiseaux, les insectes volants, grimpent aux arbres et sont simplement curieux, ils poursuivent et attaquent des proies prétendues ou réelles, ce qui inclut les griffures, les griffures, la chasse et l’alpinisme. Il y a rarement des “gros chats” qui aiment le plein air.

Pour vous aider à encourager les chats à s’activer, voici quelques excellentes équipes de chats d’exercice et de jouets que vous pouvez fabriquer vous-même ou acheter comme :

Jeux pour chats

Vis laser, corde Fling-ama sont des exemples de certains jeux qui auront votre chat actif. Les chats aiment poursuivre les rayons de lumière ou essayer d’attraper tout ce qui se trouve à la fin de la série. Certains d’entre eux sont automatisés, de sorte que votre chat les utilisera ou non sans vous. Il existe des tonnes d’autres jeux qui encouragent le chat à faire ce qui lui vient naturellement… Chasser et attraper. Certains imitent les oiseaux, les souris ou les insectes.

Les publications de rayures pour chats

Le grattage est tout à fait normal pour les chats, avec ou sans griffes. Il existe de nombreux bâtons à gratter, comme le carton, les lacets ou les tapis bon marché recouverts de bâtons aux endroits les plus détaillés que l’on trouve dans de nombreux arbres à chat et gymnases dont nous parlerons plus tard. Le griffoir pour chat est un équipement d’exercice essentiel pour les chats et ils adorent les utiliser, même plus chers que vos meubles.

Arbres à chat

Ces structures d’escalade ont été conçues pour les chats dont les instincts naturels s’accroissent, relaxant un sentiment de sûreté et de sécurité, et montrant le monde suivant. Elles remontent au début de l’existence des chats. Beaucoup de ces arbres à chats sont faits de tapis de cordes ou de tissus qui leur permettent d’utiliser leurs griffes pour grimper ou sans griffes pour sauter ou obtenir une traction pour s’étirer. La plupart incorporent plusieurs plateformes à différents niveaux qui aiment se détendre.

Chat de gymnastique

Il existe également de nombreuses possibilités de jouer avec ces derniers. Les gyms pour chats sont disponibles dans différentes tailles et à différents prix, et peuvent inclure diverses plates-formes, plateaux, tours, jouets à swat et tunnels. Les chats feront preuve d’imagination et tireront profit des gymnases. Si vous passez un peu de temps avec votre chat pour l’intéresser à l’utilisation de son propre gymnase, vous constaterez rapidement qu’il jouera tout seul, même si ce n’est que pendant plusieurs minutes à la fois. Les chats n’ont besoin que de quelques minutes ici et là pour être considérés comme actifs.

Roue d’exercice pour chats

Les roues d’exercice pour chats sont assez récentes. Elles sont tout simplement une grande roue pendant que le chat marche, plaisante ou fonctionne un peu comme les roues de hamster. Il est assez simple d’entraîner le chat en le mettant dessus, en le gardant là avec un cadeau ou deux, et en passant par quelque chose devant pour le faire monter sur une marche et ainsi tourner le volant. Ils auront bientôt un volant. Ils sont chers et aussi très grands, donc le budget et l’espace détermineront s’ils conviennent à votre maison et à vos animaux.

Enclos pour animaux d’extérieur, cages, tunnels grillagés

Si vous disposez d’un patio ou même d’une plate-forme où vous pouvez emmener votre chat à l’extérieur mais que vous ne voulez pas qu’il s’échappe, c’est peut-être la solution. Là encore, il existe de nombreuses tailles, styles et prix pour chaque budget ou objectif.

Collier, sangle et harnais pour chat

Ce n’est pas pour tous les chats, mais il y a ceux qui ne veulent pas faire une petite promenade. Apprendre à un chat à marcher, c’est mieux quand il est petit, même si certaines personnes âgées prennent la laisse comme de vieux pros. Le chat portait un collier avec une “séparation” ou un dispositif de sécurité qui permet au chat de s’échapper si le cou s’accroche à quelque chose. Ensuite, attachez une longue lanière fine ou une corde à votre cou, commencez à promener le chat à l’intérieur, allez progressivement à l’extérieur dans des endroits sûrs, et enfin sur les trottoirs lorsque vous sentez que votre chat est bien préparé.